Olivier de SAGAZAN

Olivier de SAGAZAN

«De son art, le sens commun dira facilement qu’il est d’une nature violente. Or l’art n’est pas violence, n’est pas violent. C’est plutôt la vie qui est violente, devrait-on s’accorder à dire en faisant preuve de réalisme. Car, comme chacun devrait le savoir, la représentation d’une chose terrible, son imitation par l’art, n’est pas la chose même. Il ne peut donc pas y avoir de violence directe dans l’art, en tout cas, pas de violence réelle sur les corps.
La représentation du corps torturé, supplicié, perforé, n’est pas en elle-même l’acte du supplice qu’on peut y voir ou y croire représenté.»
Cridart… art contemporain

Aucun produit ne correspond à votre sélection.